Carlton : «Dodo la Saumure» devant un tribunal belge

le
0
Le proxénète comparaît jeudi à Tournai pour tenue de «maisons de prostitution».

Son nom donne du relief au dossier du Carlton. «Dodo la Saumure», traduction salée de «proxénète», comparaît jeudi pour tenue de «maisons de débauche ou de prostitution» au tribunal de Tournai en Belgique. Sa réputation de roi de la prostitution - qu'il a longtemps entretenue, posant le cigare à la main dans ses lupanars - l'y précède.

Pour la justice belge, «Alderweireld Dominique, André, dit Dodo ou Dodo la Saumure» est d'abord né à Ann½ulin, dans le Nord de la France, le 5 février 1949. À ses côtés, sur l'acte d'accusation, figure aussi «Martin Jean-Jacques, dit Serge, dit "l'Assassin"», un Français comme lui. Le document ne précise pas l'origine de cet inquiétant surnom... Pour sa biographie quasi officielle, Alderweireld est un self-made-man, aux nombreux amis parmi lesquels René Kojfer, le chargé des relations publiques du Carlton, aujourd'hui mis en examen pour proxénétisme. «Nous nous sommes rencontrés dans les années 1...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant