Carlton de Lille : «DSK paie une addition bien chère»

le
2
Fabrice Paszkowski, proche de l'ancien patron du FMI, affirme samedi dans La Voix du Nord «n'avoir rien commis de répréhensif». Il dénonce une injustice.

L'affaire du Carlton de Lille s'enrichit d'un nouveau témoignage. Celui de Fabrice Paszkowski, l'entrepreneur du Pas-de-Calais présenté comme proche de Dominique Strauss-Kahn. Resté jusqu'ici silencieux, ce dernier a décidé de parler samedi, dans une interview à La Voix du Nord . Sans fard, il dénonce une «injustice» et une «addition bien chère pour DSK».

Un an et demi après le début de ce dossier, Fabrice Paszkowski explique «continue(r) à avancer», bien que sa vie professionnelle - il est «agent commercial pour plusieurs sociétés gravitant autour du monde de la santé» - ait pâti du «déferlement médiatique». «On m'a résilié certains contrats, malgré la présomption d'innocence, cependant d'autres sociétés sont venues vers moi pour me proposer de les représenter. Quand on m'oblige à mettre un ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • vd46 le vendredi 29 mar 2013 à 12:05

    yes ! suffisait qu'il soit + discret :qu'il fasse ça chez lui ,ce "cochon" (nouveau surnom )

  • mlaure13 le dimanche 17 mar 2013 à 11:34

    Quand on est un élu, ou que l’on assume des fonctions nationales ou internationales de haut niveau…on se doit d’être IRREPROCHABLE !!!...et quand on ne l’est pas, il faut en assumer les conséquences…TOUTES LES CONSEQUENCES !!!...ne pas oublier que l’exemple doit venir de partout…mais surtout d’EN HAUT !!!...