Carlos Tévez, retour gagnant

le
0
Carlos Tévez, retour gagnant
Carlos Tévez, retour gagnant

Onze ans après, Carlos Tévez est de retour chez lui. Contre Quilmes, l'Apache a mené son équipe vers une victoire compliquée. Retour sur une folle semaine en Argentine.

"Je sais ce que je génère, et je me charge d'absorber toute la pression." À la fin du match contre Quilmes, Carlos Tévez résume parfaitement son retour dans son club de cœur. Toute la semaine, de sa présentation dans une Bombonera complète pour l'occasion jusqu'au coup d'envoi de cette rencontre, l'ancien joueur de la Juventus a fait les gros titres de la presse argentine. Dans les rues de Buenos Aires, on a tout entendu. "Carlos Tévez revient au meilleur de sa forme", "C'est ce qu'il est arrivé de mieux au football argentin depuis longtemps", ou encore les démagogiques "Il a renoncé à l'argent pour revenir" et "Ce n'est pas comme Lucho et Saviola, qui reviennent quand River peut gagner la Libertadores". Certes, Tévez a refusé quelques offres stratosphériques pour pouvoir porter une nouvelle fois son maillot floqué "Carlitos", mais le sacrifice de Boca Juniors pour le recruter n'en est pas moindre. Le club xeneize a cédé à la Juventus l'un de ses plus grands espoirs : Guido Vadalà, ainsi que la majorité des droits de trois autres promesses du club, Betancur, Cristaldo et Cubas. Mais ça, la Bombonera s'en fout. Carlos Tévez, le joueur du peuple, l'homme qui a triomphé au Brésil, en Angleterre et en Italie, qui chante avec les artistes populaires argentins ou avec le groupe de son frère, qui a joué deux Coupes du monde, partagé le vestiaire avec Messi et Cristiano Ronaldo, est de retour à la maison. Et mérite un sacré hommage.

Maradona et des banderoles


En début de semaine, la Bombonera avait répondu à l'invitation de Tévez pour sa présentation. Environ 10 000 personnes se sont même vues refoulées à l'entrée du mythique stade de Boca Juniors. L'ancien joueur de Manchester United a malheureusement témoigné de la triste réalité argentine. Pour une association, Tévez invitait chaque supporter à offrir un aliment à l'entrée du stade. À la fin de sa présentation, les dons ont été volés par quelques mauvais malins venus gâcher la fête de l'Apache.

Samedi, avant le match contre Quilmes, le quartier entier de la Boca vit au rythme du retour de l'idole. Les banderoles pour Tévez sont rapidement sorties dans les travées du stade Alberto José Armando. Les enfants de Tévez ont visiblement œuvré à la confection des étendards : "Papa, aujourd'hui, tu reviens pour continuer à…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant