Carlos Ghosn, pessimiste sur l'Europe mais optimiste pour Nissan

le
0
Le constructeur japonais vise une croissance de ses ventes sur le prochain exercice, même sur le Vieux Continent.

Il ne faut pas compter sur une reprise du marché européen de l'automobile avant trois ans, peut-être davantage. C'est le constat pessimiste de Carlos Ghosn, président de Renault mais également de Nissan, à l'occasion de la présentation des résultats annuels du constructeur japonais. «Je pense que 2013 sera difficile et je n'entrevois pas de croissance en Europe probablement avant la fin de notre plan à moyen terme, ce qui signifie avant 2016 ou même plus tard», a-t-il déclaré vendredi à Yokohama, siège de Nissan.

Ce pessimisme ne s'applique toutefois pas à l'activité de Nissan sur le Vieux Continent. Le groupe y vise en effet 720.000 ventes pour l'exercice qui sera clos le 31 mars 2014, ce qui représente une progression de 9 % sur un an. Même sans la Russie (où les ventes devraient bondir de plus de 20 %), la croissance sera d'un peu plus de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant