Carlos Eduardo : " J'ai vu Lössl jeter ses gants à la poubelle ! "

le
0
Carlos Eduardo : " J'ai vu Lössl jeter ses gants à la poubelle ! "
Carlos Eduardo : " J'ai vu Lössl jeter ses gants à la poubelle ! "

Guingamp reçoit ce mardi soir Nice au stade du Roudourou. La dernière fois que les Aiglons ont fait le déplacement dans le 22, c'était pour mettre une valise historique aux Bretons (7-2), grâce notamment à Carlos Eduardo, auteur d'un quintuplé. Le Brésilien joue aujourd'hui à Al-Hilal, en Arabie Saoudite.

Comment s'est passée ton intégration en Arabie Saoudite ? Mon intégration ici s'est très bien passée, ça s'est fait très rapidement et je dois dire que ça m'a beaucoup aidé. Aujourd'hui, je suis très heureux en Arabie Saoudite.

Quelles ont été tes premières impressions en arrivant ? Ça change de l'Europe, n'est-ce pas ? Oui, c'est clair que la vie en Europe est très différente ! L'Arabie Saoudite est un pays fermé, ce n'est pas un pays touristique. Pour y entrer il faut forcément avoir de la famille qui vit déjà sur place ou bien venir pour des raisons professionnelles. Si tu viens pour d'autres raisons que celles-ci, ils ne te délivrent pas de visa et tu n'auras pas d'accès au pays. Ça n'a vraiment rien à voir avec l'Europe.

Comment sont les gens, la ville (Carlos Eduardo vit à Riyad, ndlr) ? Les personnes sont fantastiques. Depuis mon arrivée tout le monde m'a montré beaucoup d'affection. Partout où je vais dans la ville les gens sont gentils avec moi. Riyad une très grande ville. Je trouve qu'elle est aussi très jolie et on s'y sent bien. Sinon, à part ça, je vis dans une superbe résidence, un complexe dans lequel on est parfaitement libre de ses mouvements (sic !) (dans les pays du Golfe, dans les émirats, les Européens ont l'habitude de vivre ainsi, dans de grandes résidences fermées, à l'européenne, ndlr).

Il t'arrive quand même de sortir un peu de la résidence ? En fait, pas vraiment. Je sors peu de du complexe parce que les supporters sont très oppressants. A chaque fois que je mets le nez dehors, il y a immédiatement une foule qui veut prendre des photos avec moi. C'est la raison principale qui fait que je ne bouge pas beaucoup. Ça et le fait que je sois aussi très casanier !

Comment tu te sens au sein du club d'Al-Hilal ? Al-Hilal est l'un des plus grands clubs en Asie et je me sens super bien au sein du groupe. On a aussi le meilleur public d'Asie, ce n'est pas rien. Ici les gens adorent le foot. A domicile, on joue toujours devant près de 70 000 personnes, c'est incroyable. Durant la pré-saison que l'on a faite en Autriche, les supporters étaient venus en nombre pour nous voir. Ce sont des fanatiques de foot.

L'équipe est bien placée…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant