Carlos Bianchi bat Delio Onnis 5-4 !

le
0

Le 25 mai 1974, Carlos Bianchi et Delio Onnis profitaient d'un Reims-Monaco pour s'affronter. Résultat : cinq buts pour l'un, quatre pour l'autre, et une victoire finale 8-4 pour les Rémois.

Ça y est, Carlos Bianchi peut enfin souffler. On joue la 87e minute, et l'attaquant argentin vient de mettre fin à un duel épique. En transformant son pénalty, il porte le score à 8-4 pour le Stade de Reims face à l'AS Monaco. Mais l'essentiel est ailleurs. Le score n'a que peu d'importance à ses yeux. Car le match est plié depuis un bon bout de temps. A l'heure de jeu, Reims menait 5-1. Et pourtant, Carlos Bianchi, déjà auteur d'un doublé, a réussi à se trouver un nouveau défi. Celui de vaincre Delio Onnis, l'autre goleador argentin du championnat de France. En trente minutes, Bianchi et Onnis se sont rendus coup pour coup. Mais grâce à ce pénalty, c'est bien Bianchi qui remporte le duel puisqu'il trompe la vigilance de Christian Montès pour la cinquième fois du match. En face, Onnis est parvenu à marquer “seulement“ quatre petits pions. Petit joueur.

Les statistiques pour Bianchi, le maintien pour Onnis


Quelques mois plus tôt, Delio Onnis a décidé de mettre un terme à son aventure avec le Stade de Reims pour rejoindre la ville qui l'a fait craquer : Monaco. Du coup, les Rémois se mette en quête d'une nouvelle machine à marquer. Ce sera Carlos Bianchi, côtoyé par les plus grands clubs européens comme le Real Madrid ou le FC Barcelone. "J'avais le titre de meilleur buteur en tête. Je le jouais à fond."Carlos BianchiEn effet, l'attaquant de Vélez a donné sa parole et tient à la respecter. La mayonnaise prend tout de suite et au moment d'affronter Monaco pour la dernière journée du championnat, les Rémois n'ont qu'une chose en tête : valider cette alchimie en permettant à Bianchi de finir meilleur buteur, quitte à complètement laisser tomber l'idée de défendre. "J'avais le titre de meilleur buteur en tête. Je le jouais à fond. Ce classement importait beaucoup pour moi, donc je voulais marquer le plus possible", explique Carlos Bianchi. Objectif atteint, puisque son quintuplé lui permet de franchir la barre symbolique des 30 buts dès sa première saison en France, et de dépasser Marc Berdoll, le buteur d'Angers. Le titre de meilleur buteur est à lui.

Le jour où Carlos Bianchi a…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant