Cargill soutient une filière cacaoyère durable en Côte d'Ivoire

le
0
Le géant français Cargill a signé lundi un protocole d'accord avec la Côte d'Ivoire pour soutenir et développer la filière cacayoère ivoirienne. Le producteur et négociant, présent dans ce pays depuis 15 ans, distribuera 600.000 plants aux coopératives locales et investira 3,25 millions de dollars (2,4 millions d'euros) dans la formation et dans un nouveau partenariat avec l'Agence nationale de développement rural (ANADER). L'objectif est d'améliorer le niveau de vie des dizaines de milliers d'agriculteurs concernés, la qualité des fèves, les superficies consacrées et les pratiques en vigueur, conformément aux exigences d'une économie durable (certification UTZ). La décision a été officialisée à Abidjan, entre le PDG de Cargill, Greg Page et le ministre ivoirien de l'Agriculture, Mamadou Sangafowa Coulibaly. La production mondiale de fèves de cacao provient à 74 % d'Afrique de l'Ouest et doit atteindre 4,2 millions de tonnes pour 2010/2011, dont 3,1 millions de tonnes d'Afrique et 1,5 de Côte d'Ivoire (soit un tiers du total), selon l'Organisation internationale du cacao (ICCO). Elle est assurée, à 90 %, par de petites exploitations de moins de 5 hectares. Pour la saison 2011/2012, Cargill, leader mondial dans le traitement du cacao, veut parvenir à 50.000 tonnes de cacao labellisé et le double dès 2015.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant