Carence : une abrogation injuste, inutile et inefficace

le
0
DÉCRYPTAGE - L'unique journée de carence dans la fonction publique n'aura tenu que deux ans. Son abrogation sonne comme un cadeau aux fonctionnaires pour mieux leur faire avaler le gel du point d'indice pour la troisième année consécutive.

Privé trois, public zéro! L'unique journée de carence dans la fonction publique n'aura tenu que deux petites années. Marylise Lebranchu, la ministre de la Fonction publique, a justifié son abrogation en 2014 par le caractère «injuste, inutile et inefficace» de la mesure instaurée par François Fillon. Et non comme un cadeau aux fonctionnaires pour mieux leur faire avaler le gel du point d'indice pour la troisième année consécutive. Or rien n'est moins faux.

Cette mesure n'était pas «injuste». La ministre assure que 100% des agents publics étaient concernés «alors que les deux tiers des salariés du privé bénéficient d'une prise en charge des jours de carence grâce à leur convention de branche ou d'entreprise». Une géné...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant