Cardiff City, tonnerre chez les Gallois

le
0
Cardiff City, tonnerre chez les Gallois
Cardiff City, tonnerre chez les Gallois

Alors que la capitale du Pays de Galles s'apprête à recevoir Fulham pour la reprise du Championship, le club de Vincent Tan semble porter en son sein deux factions opposées : l'Academy et sa politique élitiste contre la Community Foundation et sa philosophie sociale. Détails de structure d'un club briton.

Même les dragons peuvent changer de nationalité. Quand, en 2012, le Bluebird de Cardiff City est remplacé au cœur de l'écusson du club par le dragon gallois, car présenté comme plus vendeur à l'international, la fronde est massive. Il faut dire que Vincent Tan n'a pas lésiné sur la révolution, tentant dans un même mouvement d'imposer au club son rouge préféré au détriment du bleu historique. 3 ans d'oppositions au nouveau boss malaisien plus tard, les supporters obtiennent gain de cause : le bleu revient colorer leur tunique, et l'oiseau se repose au centre du blason. Reste que le dragon gallois, historiquement présent dans l'écusson, est entre temps devenu un " fucking Chinese dragon " aux yeux de Bloomie, éducateur à la Fondation de Cardiff, et d'une bonne partie de ses comparses. Une lecture ambigüe du symbole qui se prolonge dans la structure du Cardiff City FC.

Payer l'électricité et changer des vies


Car l'arrivée de Vincent Tan, si elle a permis de " payer l'électricité " et contribué à envoyer le club pour un tour unique de Premier League en 2013-2014, a également profondément modifié son organisation globale. Au Royaume de Sa Majesté, la plupart des clubs professionnels s'organise selon une matrice similaire : l'équipe première et sa réserve d'un côté, le centre de formation aka l'Academy de l'autre, et la Fondation en 3e pilier. Quand l'Academy a vocation à former les (rares) pépites de demain, la Community Foundation vise à toucher la plus large audience possible, dans un costume social partagé avec celui de VRP de la marque du club. Cela passe par des sessions multi-sports dans les écoles, la création d'une section féminine, la mise en place de journées contre le racisme ou encore l'organisation du traditionnel tour de terrain pré-match pour les enfants du coin. Alors que l'Academy opère une culture d'élite, la Fondation se targue de " changer des vies grâce au sport et à l'éducation. " Tout un programme, pas forcément créditeur.



A Cardiff, la Fondation est une entité externe au club. Son destin lui reste évidemment lié, mais les relations ne sont pas franchement cordiales. Si des transferts d'une structure à l'autre existent – ainsi Scott Young, formateur à la Fondation avant de reprendre en main l'équipe première suite au départ de Baby Face Killer Solskjær – les objectifs divergent. Et les divergences augmentent depuis l'arrivée des nouveaux…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant