Cardiff City retrouve son bleu de travail

le
0
Cardiff City retrouve son bleu de travail
Cardiff City retrouve son bleu de travail

Deux ans après avoir décidé de modifier les couleurs du club et d'installer un dragon sur le blason de son nouveau jouet, Vincent Tan a finalement flanché. Après une soirée de négociations avec les supporters des Bluebirds, le propriétaire malaisien de l'équipe galloise a accepté de revenir à la couleur historique du ?club : le bleu.

L'ambiance ressemble à une soirée de grande victoire et l'atmosphère trahit un soulagement immense. Vendredi matin, les supporters de Cardiff City se sont levés avec le sourire, enfin, le résultat d'une bataille victorieuse menée depuis maintenant plus de deux ans contre leur propriétaire, Vincent Tan, qui avait fait de leur club un jouet. Un objet à travers lequel il faisait vivre tous ses fantasmes : faire jouer son équipe avec sa couleur préférée, le rouge vif, et modifier l'écusson de sa formation en y ajoutant un dragon à la place de l'oiseau traditionnel. Pourtant, ce samedi, face à Fulham, lorsque les Gallois s'avanceront sur leur pelouse du Cardiff City Stadium, leur tunique sera bleue.
"Depuis plus de cent ans, Cardiff City jouait en bleu"
Après une soirée de négociations exceptionnelles, le propriétaire malaisien du club a donc décidé d'accepter de revenir à la couleur historique de son équipe, le bleu, et de changer le logo en réinstallant l'oiseau à la place du dragon. Le caprice de Tan semble enfin terminé et les supporters des Bluebirds crient leur joie. Le président des fans du club, Tim Hartley, avoue avec émotion "sa fierté de retrouver ses couleurs. Depuis plus de cent ans, Cardiff City jouait en bleu et était connu avec le surnom des Bluebirds. C'est une partie de l'histoire du club et de l'héritage. On chante pour les Bluerbirds, on a des écharpes avec des bandes bleues et blanches et certaines personnes ont même des tatouages avec le logo du club incrusté sur la peau. C'est notre identité en tant que club mais aussi en tant que supporters".

Face à la colère montante d'une partie de ses supporters et à une affluence en baisse lors des rencontres à domicile, Vincent Tan avait organisé une réunion jeudi soir pour discuter des points à améliorer avec eux. Très rapidement, Tim Hartley confie "avoir avancé le problème des couleurs du maillot". Le propriétaire soumet alors l'assistance à un vote qui devient rapidement un plébiscite. "La couleur d'un maillot est une question importante pour moi. C'est ce qui fait l'identité d'un club. Les murs de la chambre de mon fils sont peints en bleu et jaune, lorsque l'on a joué la finale de la FA Cup j'avais installé des ampoules bleues dans le jardin pour illuminer notre maison" témoigne Tim.
"Les fêtes m'ont...





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant