Carburants : mesures de rationnement dans treize départements de l'Ouest et du Nord

le , mis à jour le
30

L'Eure et l'Orne en Normandie, l'Ille-et-Vilaine, les Côtes-d'Armor et le Finistère en Bretagne, la Loire-Atlantique, la Mayenne et la Vendée dans les Pays de la Loire sont concernés. Des mesures pour limiter temporairement le volume de carburants (20 ou 30 litres pour les voitures et 40 ou 150 litres pour les poids lourds) vendu par client ont été prises vendredi par les préfectures de ces départements de l'Ouest en raison du blocage de raffineries et dépôts pétroliers par des salariés opposés à la loi Travail.

D'autres préfectures, celles du Calvados, de la Seine-Maritime, de la Sarthe, du Pas-de-Calais et de la Somme ont interdit la vente de carburant en bidon. Faute de pouvoir s'approvisionner en raison de ces blocages, de nombreuses stations-service sont à sec depuis jeudi dans plusieurs localités et ont dû fermer. Vendredi après-midi la préfecture de Seine-Maritime a estimé à environ 40 sur 130 le nombre de stations qui étaient en rupture de gazole. Dans l'Eure, 20% des stations-service sont fermées. Dans la Manche, la préfecture annonçait vendredi 24 stations «en rupture totale» de carburant et 45 en «rupture partielle».

Face au spectre d'une pénurie d'essence, «suite à la levée de la quasi-totalité des barrages routiers, le gouvernement a pris des dispositions pour permettre le réapprovisionnement des stations-service, notamment par des arrêtés autorisant les camions de carburant à circuler ce week-end, a annoncé de son côté dans un communiqué Alain Vidalies, secrétaire d'Etat aux Transports.

Des dépôts débloqués et d'autres bloqués...

«Sur les huit lieux de stockage de pétrole (qui étaient bloqués en France, ndlr), six sites ont été libérés soit par la négociation, soit par l'intervention des forces de l'ordre. Parce que les services publics doivent fonctionner (...) la vie économique doit se poursuivre», a déclaré vendredi soir le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bsr16 il y a 7 mois

    la france est devenue un véritable "désordre " pour être poli...la france avec un petit "F"

  • schrett il y a 7 mois

    Les raffineries françaises ne tiennent que grâce à l'intervention de l'état sur les pétroliers (Total notamment). Compte-tenu de la vétusté de certaines d'entre elles, il est temps d'établir un planning de fermeture

  • schrett il y a 7 mois

    Non seulement les raffineries françaises ne sont pas compétitives, mais de surcroît elles sont cégétisées à fond. Il serait plus rentable de liquider cette activité et de négocier avec les pays voisins, l'Allemagne notamment.

  • 445566ZM il y a 7 mois

    Avez-vous entendu parler des blocages dans d'autres pays ?

  • 445566ZM il y a 7 mois

    Blocages. Il est facile de débloquer dans le calme. Il suffit d'appliquer les amendes maximales aux véhicules qui entravent la libre circulation, et faire parvenir rapidement ces informations aux propriétaires des camions.

  • M2766070 il y a 7 mois

    Risquent rien en Bretagne z ont élu le champion des Soce.... ha mais il est en croisade en Scierie ..... de la sciure ... de mouche

  • pylenoir il y a 7 mois

    et le petit caudillo qui nous avait assuré "j'empêcherai tout blocage des raffineries ..." encore un mensonge socialiste !

  • pylenoir il y a 7 mois

    puisque vidalies vous dit qu'il n'y a pas de risque de pénurie ! vous le croyez vous? je n'aime pas du tout ce syndicaliste qui enjoint tout le monde à aller chercher du carburant ce qui est la meilleure façon de créer la pénurie... Que ce soit nuit debout, les groupuscules trotskystes ou anarchistes ou le gvt ils ne cherchent tous qu'à précipiter notre pays toujours plus bas ! J'avais fait le même constat en 68. En 36 désolé je n'étais pas né ...

  • loco93 il y a 7 mois

    Et pourtant, dans le privé et vous, les forumeurs êtes bien contents de profiter des avancés sociales acquises et aussi défendues par les syndicats! Si vous êtes prets à renoncer à vos acquis (en partie ou en totalité) et de vous soumettre à la sainte trinité du patronat et du Medef régies par leur logique financière (et de vous mettre en concurrence avec les travailleurs des pays de l'Est de l'UE et du monde), alors vous pourrez maintenir vos allégations!

  • dioptaze il y a 7 mois

    2017 votez la blonde!!!