Carburants : les prix à des niveaux bas, inédits depuis plusieurs mois

le
4
Carburants : les prix à des niveaux bas, inédits depuis plusieurs mois
Carburants : les prix à des niveaux bas, inédits depuis plusieurs mois

C'est la bonne nouvelle de la rentrée. Les prix des carburants vendus en France se sont affichés en légère baisse la semaine dernière, atteignant des niveaux parmi les plus bas observés depuis plusieurs mois. Une baisse qui concerne notamment l'essence, selon des chiffres officiels publiés lundi. Le gazole, carburant privilégié des Français avec plus de 80% des ventes, valait de son côté 1,2966 euro le litre contre 1,3025 euros la semaine précédente, soit 0,59 centimes d'euros de moins, d'après les relevés hebdomadaires publiés par le ministère de l'Écologie et de l'Énergie.

Depuis le début de l'année, le litre de gazole ne s'est affiché qu'à six reprises au dessous des 1,30 euros, son point le plus bas (1,2953 euros) ayant été enregistré lors du relevé du 1er août. Deuxième carburant le plus vendu dans l'Hexagone, l'essence sans plomb 95 s'affichait à 1,4947 euro le litre, en baisse de 0,43 centime d'une semaine sur l'autre, du jamais vu depuis la fin décembre 2013.

Des prix bas par rapport aux tarifs en vigueur depuis deux ou trois ans

Même évolution pour le litre d'essence sans plomb 98, qui valait lui 1,5594 euro, contre 1,5646 euro la semaine précédente, soit 0,52 centime de moins, son plus bas niveau depuis la mi-mars. «On ne peut pas dire que les prix soient extrêmement bas, mais ils sont bas par rapport à ce qu'on a connu depuis deux ou trois ans», a commenté Jean-Louis Schilansky, le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

«Par rapport à début juillet, le litre a perdu autour de 5 centimes, sur un plein de 60 litres, cela fait 3 à 4 euros, c'est significatif», a-t-il ajouté.

Cette baisse reflète le reflux des prix du pétrole depuis plusieurs semaines. Ils ont même connu la semaine dernière plusieurs journées de fortes baisses.

Le 18 août, le baril de Brent de la mer du Nord a ainsi atteint en séance son plus bas niveau depuis le 26 juin 2013 à 101,16 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rougegre le mardi 26 aout 2014 à 06:57

    Et le gpl qui normalement suit le cours du pétrôle il ne bouge que quand il y a hausse ? Les véhicules non polluants seraient ils mis hors jeu ?

  • dcabon le lundi 25 aout 2014 à 21:00

    @M6959588 ... refais tes calculs car ceux de l'article me semblent bons. Enfin moi je dis ça, je dis rien ... :-))

  • M6959588 le lundi 25 aout 2014 à 20:53

    Euh...1,3025 - 1,2966 € serait égal à 0,59 cents de moins...Et 1,5646 - 1,5594 = 0,52 cents....Soit les journalistes du Parisien ont un gros problème avec le calcul, soit Notre Ministre de l'Education a réformé les maths avant son départ, soit on doit m'expliquer... Encore une excellente info relayée par Boursorama. Cette revue de presse est toujours aussi minable.

  • imagine7 le lundi 25 aout 2014 à 19:35

    C'est encore trop chère , il faut qu'il baisse encore !!!