Carburants : la baisse des prix menace les petits pompistes

le
0
Réunis à Bercy, distributeurs et pétroliers préviennent qu'ils ne pourront pas prolonger l'effort sur les prix car leurs marges fondent.

Un peu plus d'un mois après avoir réduit la taxe sur les produits pétroliers, Pierre Moscovici a réuni les pétroliers et les distributeurs de carburants pour faire le point. La grande distribution, qui représente plus de 60% des volumes vendus en France, les compagnies pétrolières dont Total, et les distributeurs indépendants s'étaient engagés de leur côté à réduire leurs marges, pour trois mois.

Depuis le 24 août, le litre de gazole a baissé de 8,84 centimes et le litre de Super sans plomb 95 (SP95) de 10,88 centimes selon les chiffres du ministère de l'Écologie. La baisse de la taxe (TICPE) représente 3 centimes par litre, celle des marges 3 centimes en moyenne également. Les consommateurs ont aussi bénéficié d'un recul du prix du baril de pétrole pendant la même période, de 7,5%. Sans la mesure gouvernementale, qui coûterait environ 100 millions d'euros par mois au contribuable, le litre d'essence aurait baissé de 2 à 5 centimes.

2000 stations-service men...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant