Carburant : les prix à la pompe baissent moins vite que ceux du baril

le
0

VIDÉOS - Selon l'association de consommateurs CLV, les distributeurs ont augmenté leurs marges depuis trois semaines de 3 centimes d'euros par litre en moyenne. Et ce alors que les cours du pétrole ont perdu la moitié de leur valeurs en quelques mois.

L'association de consommateurs CLCV a dénoncé aujourd'hui une hausse des marges des distributeurs sur l'essence sans plomb et le fioul domestique, alors que les cours du pétrole ont perdu la moitié de leur valeur en quelques mois. «Les marges de distribution sur l'essence sans plomb et sur le fioul domestique sont reparties à la hausse depuis trois semaines et atteignent des niveaux trop élevés», affirme la CLCV dans un communiqué.

Lors de la troisième semaine de décembre, la marge était de 12,4 centimes par litre d'essence, contre 10,8 centimes en novembre et 9,4 centimes en moyenne depuis le début de l'année. Pour le fioul domestique, la marge a atteint 15,1 centimes par litre, contre 13,3 centimes en novembre et 12 centimes en moyenne en 2014.

La CLCV a appelé les distributeurs «à redresser la barre très vite et à respecter leur engagement de ne pas pratiquer des marges de distribution excessives», alors que le prix du pétrole brut a chuté de moitié au cours du second semestre, le Brent tombant sous la barre des 60 dollars le baril.

Le prix à la pompe des carburants a battu des records à la baisse durant la troisième semaine de décembre, pour tomber à son niveau le plus bas depuis la fin 2010, selon le ministère de l'Écologie. Sur le gazole, l'association de consommateurs observe que la marge de distribution est «assez stable», entre 8 et 9 centimes par litre, et estime que la marge de raffinage, en hausse d'un tiers (28 euros la tonne, contre 21 euros en moyenne depuis janvier), reste à un niveau «pas particulièrement excessif».

Par ailleurs, l'association de consommateurs a demandé que les compagnies aériennes «suppriment leur majoration tarifaire liée au carburant».

VIDÉO - Pourquoi les prix du carburant ne baissent-ils pas autant que les cours du brut?

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant