Carburant : «Les blocages ne sont pas légitimes», lance Sapin en accusant la CGT

le , mis à jour à 13:29
4

Le blocage des raffineries par des opposants à la loi Travail se poursuit. Ce lundi matin, à droite comme à gauche, des responsables politiques mettent en cause la gestion du gouvernement de ce conflit. Le ministre de l'Economie Michel Sapin, lui, met en cause la CGT.

QUESTION DU JOUR. Comprenez-vous le blocage des raffineries et des dépôts de carburant ?

«La balle est dans le camp du gouvernement», affirme Philippe Martinez. Le numéro un de la CGT prévient que, «si le gouvernement ne retire pas son projet, les mobilisations vont s'amplifier». Le syndicaliste estime que le gouvernement «ne veut pas entendre les mobilisations». «Que le gouvernement écoute, plutôt que de choisir la force, insiste-t-il. Nous n'avons pas de contact depuis deux mois, ni avec l'Elysée, ni avec Matignon et ce n'est pas de notre fait».

«La CGT n'est plus dans le dialogue», répond Michel Sapin. Le ministre des Finances, interrogé ce lundi sur I Télé, estime qu'«il y a des actions de blocages des dépôts de carburant et des raffineries qui ne sont pas légitimes». Il dénonce l'attitude de la CGT. «On a une CGT qui s'est durcie et qui n'est que dans la protestation», affirme-t-il. Selon lui, «il faut éviter de prendre les Français en otage» et le gouvernement «n'aura aucune indulgence» contre des actions de blocage qualifiées d'illégitimes. Alors que les forces de l'ordre ont débloqué la raffinerie de Cournon (Auvergne), Michel Sapin estime que c'était de la «force légitime». «La loi est au parlement et on ira jusqu'au bout», prévient-il.

«Je soutiens les grévistes», assure Cécile Duflot. La député écologiste de Paris défend sur BFM TV la lutte contre la loi El Khomri, «loi qui n'a jamais été discutée». «C'est le gouvernement qui est responsable de la pénurie en ne retirant pas la loi travail», fustige l'ancienne ministre du Logement. «C'est lui qui bloque en étant aussi obtsinée», insiste-t-elle. 

Celle qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • phili646 il y a 7 mois

    Dans ce bras de fer les antagonistes n'ont aucun légitimité. Le blocage est illégal et la loi travail n'a pas de légitimité !!! Mou du genoux 1er n'a pas été élu pour ça !!!

  • cmoineau il y a 7 mois

    Supprimer les subvention d'état aux syndicats

  • 445566ZM il y a 7 mois

    On rigole bien avec la gauche au pouvoir. Pour débloquer c'est facile. Il faut relever les plaques et envoyer les amendes maximales, par télécopie, pour entrave à la libre circulation aux propriétaires des camions. Je parie que ça va bouger rapidement

  • M7163258 il y a 7 mois

    Dixit l'activiste gauchiste camouflée en écologiste!!