«Carburant du Front national» : Barroso répond aux attaques de Montebourg

le
15
«Carburant du Front national» : Barroso répond aux attaques de Montebourg
«Carburant du Front national» : Barroso répond aux attaques de Montebourg

José Manuel Barroso a répliqué aux attaques d'Arnaud Montebourg à son encontre. «Certains souverainistes de gauche ont exactement le même discours que l'extrême droite», a déclaré le président de la Commission européenne lors d'un point presse lundi. Dimanche le ministre français du Redressement productif avait accusé José Manuel Barroso d'être «le carburant du Front national», après ses propos qualifiant la position française sur l'exception culturelle de «réactionnaire». «Je crois que la principale cause de la montée du Front national est liée à la façon dont l'UE exerce aujourd'hui une pression considérable sur des gouvernements démocratiquement élus» avait-il ajouté.

Barroso : «le même discours que l'extrême droite»

«Il serait bon que certains responsables politiques comprennent que ce n'est pas en attaquant l'Europe et en essayant de faire de la Commission européenne le bouc émissaire de leurs difficultés qu'ils arriveront très loin», a rétorqué Barroso. Un peu plus tôt, Frédéric Vincent, un porte-parole de la Commission européenne avait déjà affirmé que «quand ils attaquent la mondialisation, les réformes économiques et l'Europe et ses institutions, les souverainistes de gauche et de droite ont le même agenda. Il faudrait que certains responsables politiques français abandonnent certaines ambiguïtés vis-à-vis de l'Europe et la défendent davantage vis-à-vis du nationalisme, du populisme, voire du chauvinisme.»

Les propos d'Arnaud Montebourg ont aussi suscité la colère de la droite et du centre. Jean-François Copé, Michel Barnier et François Bayrou ont vertement critiqué lundi la sortie du ministre du Redressement productif.

Barnier : «faux et absurde»

L'UMP Michel Barnier, qui est Commissaire européen, a jugé lundi sur France 2 que «ce que dit ce ministre, c'est à la fois faux et absurde.» Très en «colère», Il lui a demandé d'arrêter de se «défausser» sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1310580 le mardi 25 juin 2013 à 08:31

    il gagne combien par mois dans son bureau feutré à Bruxelles ?

  • jean-648 le lundi 24 juin 2013 à 21:44

    En matiere d'austérité Barroso va gagner la medaille d'or du 5000m aux jeux olympique.

  • nayara10 le lundi 24 juin 2013 à 21:20

    Ce n'est pas la Photo de Barroso .Encore un montage des Gôchos extrèmes .

  • M9244933 le lundi 24 juin 2013 à 20:25

    En matière de bêtise, Arnaud devrait participer aux jeux olympiques. Médaille d'or assurée.

  • gendrefr le lundi 24 juin 2013 à 20:18

    pour une fois il a eu une etincelle d'intelligence qui va vite s'éteindre. barosso ne pense qu'à son portefeuille.

  • dhote le lundi 24 juin 2013 à 17:04

    J'attends qu'il se fasse recadrer par Hollande et Ayrault.

  • M601364 le lundi 24 juin 2013 à 16:38

    Barroso avec les retraites ils déconnent 1800 milliards de dettes et on doit s'occuper de 20 milliards dans 10 ans !!!!!!!!!!!!

  • frk987 le lundi 24 juin 2013 à 16:37

    Ces c.. de socialos sont tellement aux abois, qu'ils en sont à dire et faire n'importe quoi le tout patronné par deux imbéciles heureux.

  • j14840 le lundi 24 juin 2013 à 16:32

    On a quand même une belle brochette de nazes au gouvernement, il font un concours, ou quoi? :-(( !!!

  • kissmash le lundi 24 juin 2013 à 16:26

    Encore quatre ans avec des nazes pareil... Marine Le Pen pourra, entre autres, inaugurer en 2017 pour le remercier une rue Montebourg, ou plutôt une impasse...