Carburant : «Déterminés» à ce qu'il n'y ait aucune pénurie, assure Valls

le , mis à jour à 19:47
55
Carburant : «Déterminés» à ce qu'il n'y ait aucune pénurie, assure Valls
Carburant : «Déterminés» à ce qu'il n'y ait aucune pénurie, assure Valls

Le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, a affirmé ce dimanche qu'il n'y avait «pas de risque de pénurie» de carburant «pour la semaine prochaine» dans les stations françaises. Sur les 12 000 stations essence que compte le pays, «il y en a à peine 1 500 qui sont impactées en totalité ou en partie, ça fait moins de 20%, certes concentrées dans certaines régions», a-t-il expliqué sur RTL, alors que les syndicats CGT et FO appellent les chauffeurs routiers à bloquer plus de raffineries et des dépôts de carburants pour protester contre le projet de loi travail.

Même dans «les agglomérations les plus impactées, il y a encore 60% des stations qui fonctionnent», a insisté Alain Vidalies, affirmant que le gouvernement œuvrait par ailleurs «pour qu'un certain nombre de stocks soient libérés». «Il y a aussi les stocks stratégiques, auxquels nous n'avons pas touché pour l'instant et qui permettent à la France d'avoir plusieurs semaines, de nombreuses semaines de consommation devant elles», a-t-il rappelé. 

Pas de panique !

«La panique n'est jamais bonne conseillère, c'est d'ailleurs dans les endroits où on a rationné qu'on en a le plus consommé», a également observé le secrétaire d'Etat, alors que la crainte de manquer de carburant s'est traduite par une ruée vers les pompes dans plusieurs villes de l'ouest de la France.

Alain Vidalies s'est par ailleurs dit «surpris» de l'appel de la CGT et de FO à ne pas cesser les actions de blocage, malgré la garantie qu'il leur a apportée samedi que le projet de loi travail ne modifierait pas leur régime dérogatoire sur les heures supplémentaires. «Je suis très surpris d'entendre ce message. (...) S'il n'y avait pas une reprise du travail, cela dénaturerait a posteriori la réalité de ce mouvement, ça voudrait dire que ce n'était pas cette question là (celle des heures supplémentaires, NDLR) qui était majeure pour ceux qui appelaient à la grève ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 7 mois

    Manolo va enfourcher son vélo prêté par un écolo, aller acheter de la benzine en Belgique puis alimenter les stations en panne. ben voui c'est ça le dévouement socialiste........Donc il ne fera RIEN et attendra le blocage complet du pays...pour fifty fifty : se tirer en Espagne ou envoyer l'armée.

  • M4098497 il y a 7 mois

    Sa seule action est d'en appeler à la responsabilité. Avec ça , on avance. Et dire aussi dire que le gouvernement travaille et qu'il reste vigilant. On connaît la berceuse

  • Alananas il y a 7 mois

    La cgt ne représente que 3% des 11% des syndicats, autant dire rien. Mais la cgt est en perte de vitesse et est prêt à tout pour exister, quitte à faire crev.. les français qui travaillent, eux.

  • akelacca il y a 7 mois

    Ceci dit, cette loi bien que pour moi largement insuffisante. A pour moi l'énorme avantage de vouloir favoriser le pragmatisme du terrain au dogmatisme des décideurs nationaux ce qui est déjà un bouleversement énorme dans la mentalité.

  • akelacca il y a 7 mois

    Pourtant ils sont souvent les premiers dans un magasin à acheter les produits chinois à 100€ au lieu de celui français à 500€. Les arguments qu’ils avancent pour ce justifier sont exactement les mêmes que les entreprises. Le produit français coute trop cher, ils ne peuvent pas se le permettre.

  • akelacca il y a 7 mois

    Clausfer cela fait bien longtemps que les grévistes ne se battent plus pour tout le monde. Pour ma part j’estime que les grévistes sont surtout des personnes qui ont pas compris que si l’on ne change pas notre model l’arbitrage entre emplois en France et emploi à l’étranger vas être de plus en plus en faveur de l’emploi hors de France.

  • ragni1 il y a 7 mois

    De de tout cœur avec les grévistes qui essaient de faire retirer cette loi scélérates pour le peuple qui se lèvent pour aller bosser, cette loi se fait en détriment de beaucoup trop de gens, elle est d'ailleurs rejetée par plus de 70% des français, et le medef précise qu'elle ne créera pas d'emplois, alors à quoi bon s'acharner à vouloir faire passer ce machin?

  • clausfer il y a 7 mois

    Le MEDEF a bien lobotomisé les foules. Vous n'avez pas compris que les grévistes se battent pour tout le monde?

  • nicog il y a 7 mois

    Vrai ou faux que le gouv fait une exception à la loi El Kom. sur les heures sup des routiers ? Et les autres salariés ? Sources svp, merci.

  • SuRaCtA il y a 7 mois

    M363422, la rue et le populisme ne gouverne pas encore le pays, le bon sens et l'exigence ont encore leur place dans ce pays ou certain on choisi la préférence pour la médiocrité...