Capture d'écran d'une vidéo réalisée le 6 juin 2012 montrant Luka Rocco Magnotta

le
1

Arrêté lundi à Berlin sous l'accusation d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois, Luka Rocco Magnotta continue à alimenter la chronique au Canada avec la découverte de restes humains et la publication de vidéos postées apparemment pendant sa cavale de 10 jours.Les parents de la victime, Lin Jun, un étudiant de 33 ans, sont arrivés à Montréal mardi soir en provenance de Chine pour rencontrer les services de police chargés de l'enquête, les autorités canadiennes, ainsi que la direction de l'université Concordia où leur fils étudiait depuis l'été 2011, a indiqué à l'AFP le consulat de Chine à Montréal.La police de Montréal a jugé "très crédible" que Magnotta, le Canadien accusé d'avoir tué et démembré son amant présumé dans la nuit du 24 au 25 mai, soit l'auteur de trois vidéos le mettant en scène et publiées ces derniers jours sur internet.Elle refuse de les authentifier formellement pour l'instant. "On a vu les vidéos et (...) cela semble crédible", a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police de Montréal, le commandant Ian Lafrenière. "Cependant, il y a une analyse qui va être faite pour s'assurer de la véracité de tout ça et s'assurer aussi à quel moment cela a pu être filmé", a-t-il ajouté.Même en prison, à 6.000 kilomètres de Montréal, Luka Rocco Magnotta continue de mettre la police canadienne sur les dents. Mardi après-midi, deux écoles de Vancouver (ouest) ont reçu des colis postaux contenant une main et un pied humains, selon la police locale.Ces colis ont été postés de Montréal, où a eu lieu le meurtre imputé à Magnotta, a annoncé mercredi la police, qui n'a pas établi de lien formel entre les deux enquêtes. "Salut à tous mes fans!"Cet autre pied et cette autre main envoyés aux deux partis politiques canadiens étaient bien des membres du corps de Lin Jun, avaient révélé des analyses ADN.Par ailleurs, un pied découvert mercredi matin par un passant dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce à Montréal s'est avéré être en plastique, selon les enquêteurs qui se sont rendus sur place.À ce jour, quatre colis ont été retrouvés, contenant deux pieds et deux mains humaines. "Il manque toujours une pièce, désolé de dire ça comme ça, on parle de morceaux de corps. Il manque toujours la tête", a déclaré mercredi matin le commandant Lafrenière, qui dit ignorer si ce morceau du cadavre de Lin Jun a pu être posté ailleurs.Des vérifications sont en cours pour déterminer si un colis de ce type est toujours en transit.Dans l'une des vidéos visibles sur internet, Magnotta se filme en gros plan, à moitié allongé sur un canapé en velours couleur rouille, dans une pièce aux murs peints d'un jaune criard et fumant avidement une cigarette. Les seules paroles qu'il prononce sont "What's up, hi to all my fans!" ("Quoi de neuf, salut à tous mes fans!"), avec, en fond musical, le tube de Madonna "La Isla Bonita". Magnotta, les cheveux blonds peroxydés, les sourcils très bruns, fait un salut de la main. Il semble détendu.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8489937 le lundi 11 juin 2012 à 00:43

    la corde au cou pour ce meurtrier . Pas la peine de perdre son temps au tribunal . direct à la chaise électrique !