Capgemini: une sanction excessive, selon Société Générale.

le
0

(CercleFinance.com) - Société Générale (SG) revient sur le dossier de la SSII Capgemini au lendemain d'une publication trimestrielle fort mal accueillie par le marché. Selon les spécialistes, la visibilité quant à la croissance du groupe se dégrade, ce qui les conduit à abaisser leur objectif de cours de 105 à 101 euros. Mais la sanction boursière est jugée “excessive” et le conseil d'achat se trouve donc confirmé.

A la Bourse de Paris, l'action Capgemini, qui hier a décroché de 7,3%, se tasse encore de 0,2% à 76,5 euros.

Mercredi en effet, le groupe a fait état, au 3e trimestre, d'un CA de trois milliards d'euros en baisse de 0,6% en données publiées, malgré une progression de 2,1% hors effets de devises et de périmètre. Sur neuf mois, ces variations sont respectivement de + 7,3% et de 2,9%.

Selon les spécialistes, le ralentissement observé entre fin juin et fin septembre s'explique notamment par “les difficultés persistantes dans le secteur de l'énergie et des 'utilities' aux Etats-Unis” (plus de 10% en CA), exposé au hydrocarbures de schiste. Sans oublier les conséquences plus négatives que prévu de l'arrêt d'un contrat avec l'administration fiscale et les douanes britanniques.

Bref, les analystes de Société Générale (SG) déplorent une “visibilité réduite sur la croissance organique en 2017”. Ils écrêtent donc leurs prévisions de bénéfice par action, et par voie de conséquence l'objectif de cours associé.

Cependant, la note de recherche qualifie d'“excessive” la sanction boursière de la veille au regard des perspectives de Capgemini à moyen terme. Même si à court terme, “nous pensons que le titre évoluera sans tendance claire jusqu'en janvier-février, lorsque le groupe communiquera ses objectifs pour 2017”, termine SG.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant