Capgemini signe un contrat avec la brésilienne Caixa

le
0

PARIS (Reuters) - Capgemini a annoncé mercredi un accord sur l'entrée de la banque publique brésilienne Caixa au capital de sa filiale au Brésil, qui va devenir un fournisseur informatique stratégique de l'établissement bancaire pendant dix ans.

Dans les premiers échanges, l'action du numéro un européen des services informatiques gagne 3,48% à 27,09 euros, plus forte hausse du CAC 40 (+1%).

"Nous estimons que cette opération est structurante et permettra au groupe d'accélérer son développement sur le marché brésilien (...) et en Amérique latine", commente CM-CIC Securities dans une note.

La finalisation de la transaction, dont le montant total est estimé à 128,4 millions d'euros (321 millions de reais) incluant 48,4 millions d'euros d'augmentation de capital, est prévue dans les prochains mois et reste soumise à l'approbation des autorités brésiliennes de la concurrence et de la banque centrale du Brésil, a précisé Capgemini dans un communiqué.

Selon le journal Les Echos, le contrat avec Caixa pourrait s'élever à un milliard d'euros sur dix ans, à raison d'une centaine de millions d'euros par an.

"Au-delà d'un volume d'affaires et d'une masse critique au Brésil, ce partenariat stratégique nous ouvre des opportunités de développement sur le marché brésilien des services informatiques", a déclaré José Luiz Rossi, directeur général de CPM Braxis Capgemini, la filiale brésilienne du groupe français, cité dans le communiqué.

L'accord porte sur l'entrée de CaixaPar, filiale publique d'investissement de Caixa Economica Federal, au capital de CPM Braxis Capgemini à hauteur de 22% via le rachat d'actions d'une part et la souscription à une augmentation de capital d'autre part.

Capgemini détient actuellement 61% de sa filiale brésilienne. A l'issue de la transaction avec Caixa, cette participation ressortira à 55,8%.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant