Capgemini confirme ses objectifs

le
0

PARIS (Reuters) - Capgemini a confirmé jeudi ses objectifs de croissance organique et d'amélioration de sa marge après un deuxième trimestre marqué par une atténuation du recul de son activité et un début de redémarrage en France.

Le numéro un européen des services informatiques a confirmé viser pour 2013 une croissance organique de son chiffre d'affaires comparable à celle de 2012 (+1,2%) et une hausse d'au moins 0,3 point de sa marge opérationnelle à plus de 8,0%, soit 8,4% avant amortissement des actifs incorporels reconnus lors des acquisitions, une nouvelle définition destinée à se conformer aux pratiques de ses concurrents.

L'objectif de génération de "free cash flow organique" cumulé sur 2012-2013 s'établit désormais à 800 millions d'euros hors contribution exceptionnelle aux fonds de pension, soit le haut de la fourchette annoncée précédemment.

Le taux de marge opérationnelle du groupe atteint 7,3% au premier semestre, soit 0,5 point de plus qu'au premier semestre 2012.

Le chiffre d'affaires de Capgemni a reculé 1,1% à taux de change et périmètres constants au premier semestre à 5,033 milliards d'euros.

"Au deuxième trimestre l'activité est en léger recul de 0,4% à comparer à une baisse de 1,7% au premier trimestre", précise le groupe dans un communiqué.

"L'activité en France se contracte de 2,2% au premier semestre, mais la tendance est devenue positive au deuxième trimestre avec une progression de 0,7% du chiffre d'affaires", ajoute le groupe.

Le résultat d'exploitation (marge opérationnelle) ressort à 367 millions contre 350 millions pour la période correspondante de 2012.

Le résultat net part du groupe progresse de 31% à 176 millions d'euros contre 134 millions au premier semestre 2012.

Les prises de commandes de Capgemini, qui compte parmi ses concurrents l'américain IBM, le canadien CGI Group et le français Atos, ressortent à 4,824 milliards au premier semestre.

L'action Capgemini a clôturé en hausse de 0,36% mercredi à 40,85 euros, donnant une capitalisation de 6,5 milliards. Elle a progressé de près de 24% depuis le début de l'année.

IBM, leader mondial des services informatiques, a relevé mercredi dernier ses objectifs annuels, à la faveur de ses mesures de réduction des coûts et de bénéfices supérieurs aux attentes au deuxième trimestre.

Cyril Altmeyer et Marc Joanny, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant