Cap vers l'Asie pour la Dorchester Collection: Plaza Athénée, Meurice...

le
0
Juriah Mosin/shutterstock.com
Juriah Mosin/shutterstock.com

(AFP) - La Dorchester Collection, un groupe de neuf hôtels de prestige en Europe et aux Etats-Unis dont les palaces Plaza Athénée et Meurice à Paris, veut désormais s'implanter en Asie, le marché d'avenir du luxe, a déclaré son patron Christopher Cowdray dans un entretien à l'AFP.

"Nous avons neuf hôtels, tous sont iconiques. Le but est d'en avoir quinze en 2015", a expliqué ce Zimbabwéen de 56 ans qui a longtemps dirigé l'hôtel Dorchester de Londres, avant de prendre en 2007 les commandes du groupe basé dans la capitale britannique et propriété du sultanat de Bruneï.

"Nous sommes intéressés par des villes majeures en Europe, en Extrême-Orient et en Amérique. Nous aimerions avoir un hôtel dans chacune de ces villes : Tokyo, Pékin, Shanghai, Hong Kong, Singapour et Sydney. Nous regardons aussi vers le Moyen-Orient, Dubaï, Doha et probablement Abou Dhabi. Et vers New York ou Washington. Cela dépend des opportunités".

"Plusieurs projets" sont en vue et M. Cowdray espère "pouvoir faire une annonce d'ici la fin de l'année".

La Dorchester Collection est un petit groupe atypique d'hôtellerie de luxe, sans équivalent.

Son histoire débute avec l'acquisition du Dorchester en 1986 par le sultan du Bruneï, puis du Beverly Hills Hotel (1995). Vinrent ensuite le Meurice et le Plaza Athénée en 1997, le Principe di Savoia à Milan (2003), le Bel-Air à Los Angeles (2008), l'hôtel Coworth Park à Ascot (2010) et le Richemond à Genève (2011). Le dernier est le 45 Park Lane à Londres (2011), le seul à avoir été entièrement construit.

Bien plus qu'un 5 étoiles

"L'idée de départ n'a jamais été de créer +un groupe+. C'était plutôt +tiens, achetons celui-ci+. Maintenant, c'est différent. Mais nous voulons une collection exclusive d'hôtels, à terme 20 au maximum, qui aient tous du prestige, autre chose que simplement 5 étoiles. Nous sommes dans une catégorie exclusive, au-dessus de cela", juge Christopher Cowdray.

Pourquoi regarder vers l'Asie ? Parce que l'avenir viendra de ce continent, en particulier, des Chinois, qui "seront le principal groupe de voyageurs à l'avenir. Ils sont à la recherche de luxe et savent très bien discerner ce qu'est le vrai luxe", estime M. Cowdray.

A Paris, la clientèle chinoise est encore timide dans les palaces. Mais la croissance du marché mondial du luxe est d'ores et déjà largement tirée par les Chinois, qui représenteront en 2015 le principal débouché au monde pour les biens et services de luxe, qu'ils dépensent en Chine ou lors de voyages à l'étranger, selon la dernière étude du Boston Consulting Group.

La Dorchester Collection "pourrait penser à édifier" un hôtel à Shanghai, parce qu'"y trouver un hôtel de prestige correspondant aux critères de Dorchester est très difficile".

Le groupe n'est en revanche pas intéressé par l'acquisition de deux palaces en vente en Suisse, l'Hôtel des Trois Rois à Bâle et le Bellevue à Gstaad, car il ne s'agit pas de "villes majeures".

M. Cowdray situe la taille idéale "entre 200 et 250 chambres". Les neuf hôtels Dorchester ont aujourd'hui entre 46 chambres (45 Park Lane) et 301 chambres (Principe di Savoia).

Tous les établissements acquis ont été rénovés à grands frais.

Sauf Le Richemond, où des travaux commenceront en avril et dureront un an, sans que l'hôtel ne ferme, a indiqué M. Cowdray.

Au Plaza Athénée en revanche, la rénovation et l'agrandissement prévus pourraient exiger de fermer les lieux, a-t-il ajouté.

Le palace de l'avenue Montaigne a acquis ces trois dernières années trois immeubles mitoyens, soit environ 5.000 mètres carrés.

"Notre équipe de professionnels, d'architectes, de designers, dont Bruno Moinard et Patrick Jouin, examine en ce moment" comment les intégrer dans l'hôtel, "en ajoutant des chambres et de l'espace pour des conférences", a expliqué M. Cowdray.

Et "il se peut qu'il soit difficile de ne pas fermer pendant un moment". La décision finale sera prise "en début d'année prochaine".

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant