Cantonales : quatre départements à surveiller

le
0
L'issue des cantonales dans les Hauts-de-Seine, la Seine-et-Marne, la Charente-Maritime et les Pyrénées-Atlantiques est particulièrement incertaine.

Hauts-de-Seine

Dans l'ancien fief du chef de l'État, la gauche n'a pas confirmé la percée des régionales (51,6 %). En revanche, l'abstention a été forte, épinglant les divisions à droite malgré l'unité affichée dimanche soir. Chez Isabelle Balkany, à Levallois-Sud, près de 59 % des électeurs se sont abstenus. Malgré une situation délicate, la première adjointe de Levallois, qui rêvait d'une élection au premier tour, se dit «confiante». Elle a obtenu 37,38 % des voix et se retrouve dimanche face au candidat divers droite Arnaud de Courson (23,14 %). Celui-ci se réclame du maire DVD de Neuilly Jean-Christophe Fromantin, qui a très largement devancé dans sa ville la candidate UMP Marie-Cécile Ménard. La droite peut prendre des cantons à gauche comme à Châtenay-Malabry. Le maire UMP Georges Siffredi (49,09 %) y a largement devancé la conseillère sortante Michèle Canet (24,9 %), présidente du groupe PS. Quant au président du con

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant