Cantonales : le FN mise sur l'effet Marine

le
0
Marine Le Pen espère que le Front national dépassera le score qu'il avait obtenu aux élections cantonales de 2004, à savoir plus de 12% des voix sur le plan national

Son objectif est aussi que les candidats FN devancent leurs adversaires UMP au premier tour dans certains cantons et restent seuls en lice au second face au candidat de gauche. Un cas de figure qui placerait l'état-major de l'UMP dans une situation très inconfortable.

 

Tirer profit des sondages

 

Marine Le Pen veut croire que les candidats de son parti vont tirer profit des sondages qui la créditent de 21% à 23% d'intentions de vote à la présidentielle. La candidate à l'Élysée présente des candidats dans 1450 des 2023 cantons renouvelables, soit près de trois sur quatre, et assure que ceux-ci représentent 82% des électeurs appelés aux urnes.

Les cantons où le FN pourrait se maintenir au second tour sont situés en particulier dans le Nord-Pas-de-Calais, en Picardie, en Provence-Alpes-Côte d'Azur et dans le Languedoc-Roussillon. Au second tour des régionales de mars 2010, le parti frontiste avait obtenu respectivement 22,20%, 19,30%, 22,87% et 19,38% des voix dans

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant