Cantonale : pour sauver son fief, Bernadette Chirac repart en croisade

le
7
Cantonale : pour sauver son fief, Bernadette Chirac repart en croisade
Cantonale : pour sauver son fief, Bernadette Chirac repart en croisade

Bernadette Chirac bande ses muscles. La conseillère générale UMP de Corrèze, est repartie en guerre mardi contre le redécoupage de la carte cantonale de son département qui supprime son canton.

«Des soldats, ça reste des soldats, on ne va pas se laisser piller comme ça», a déclaré Bernadette Chirac en participant à la présentation à la presse du «Livre noir sur le redécoupage des cantons de France» du président du conseil général de Côte d'Or, le député UDI François Sauvadet.

Pour renforcer la parité dans les conseils départementaux, nouvelle appellation des conseils généraux, la loi du 17 mai 2013 prévoit l'élection dans chaque canton d'un binôme, homme et femme, ce qui se traduira par la division par deux du nombre de cantons afin de ne pas accroître le nombre de «conseillers départementaux». En Corrèze, le nombre de cantons passe de 37 à 19. Le canton de Corrèze, au nord de Tulle, où Bernadette Chirac est élue depuis 1979, est divisé en trois parties rattachées à d'autres cantons.

«C'est une manière d'oublier Jacques Chirac et tout ce qu'il a fait pour la Corrèze», notamment les deux autoroutes qui ont désenclavé le Limousin, a affirmé l'épouse de l'ancien président de la République. «Mais si je tombe dans la trappe, je dirai un certain nombre de choses», a-t-elle prévenu, menaçante.

VIDEO. Redécoupage de cantons : la colère de Bernadette Chirac

François Hollande «ne m'a pas répondu»

«Quand j'ai su que mon canton n'avait pas la taille suffisante, j'ai présenté un regroupement avec deux autres cantons ruraux», a-t-elle dit. «Nous avons déjà réalisé beaucoup de choses avec ces cantons, cela faisait un bassin de vie. Tout le monde se connaît dans ces cantons pauvres».

«J'ai eu ensuite la surprise en découvrant la carte du département de voir que le canton de Corrèze a disparu», s'est-elle exclamée. «La partie nord a été rattachée au canton de Tulle, qui ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.