Cantonale de Brignoles (Var) : le FN largement en tête, la gauche éliminée

le
99
Cantonale de Brignoles (Var) : le FN largement en tête, la gauche éliminée
Cantonale de Brignoles (Var) : le FN largement en tête, la gauche éliminée

C'était un scrutin symbolique pour le Front national. Le candidat FN Laurent Lopez est arrivé, ce dimanche soir, en tête du premier tour de l'élection cantonale partielle de Brignoles, dans le Var, avec 40,40 % des voix. L'UMP Catherine Delzers arrive en deuxième position avec 20,76 % des voix. Elle affrontera donc Laurent Lopez au second tour.

En ajoutant à son score celui du candidat dissident Jean-Paul Dispard (9,1 %), écarté du FN, l'extrême droite réunit plus de 49 % des voix. Jean-Paul Dispard a toutefois appelé à voter UMP.

Le candidat du Parti communiste, Laurent Carratala, soutenu par le Parti socialiste, ne recueille que 14,58 % des votes. Il n'est pas qualifié pour le second tour dimanche prochain. La candidate d'Europe Ecologie Les Verts, Magda Igyarto-Arnoult a recueilli pour sa part 8,9% des voix. Une déception pour la gauche dans son ensemble, qui avait remporté ce canton en 2012.

Moins de 35% de participation

Ce scrutin a également été marqué par un fort taux d'abstention :66,65% (contre 56,86% et 61,89% lors des précédentes élections de 2011 et 2012). «Le FN est fort de l'abstention en général, et en particulier à gauche. S'il progresse en pourcentage, il obtient moins de voix qu'à la présidentielle ou aux législatives», a commenté dimanche le PS.

«La gauche est éliminée dès le premier tour de l'élection cantonale partielle de Brignoles, analyse le PS. Ce résultat doit sonner comme un sévère avertissement pour tous les partis de gauche : lorsque le Front national est fort, la division produira souvent le même résultat. La conséquence est simple : au second tour les électeurs n'ont le choix qu'entre l'UMP et le FN.» Les socialistes de Brignoles, qui n'étaient pas représentés dans ce scrutin appellent au «rassemblement républicain» et le PS national à «faire barrage au FN» au second tour le 13 octobre.

Une victoire symbolique pour le FN

Le Parti communiste ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dupon666 le lundi 7 oct 2013 à 20:41

    notre pâle copie de la mite fait peine à voir tellement il est mauvais dans son rôle...Pour son bien et le notre il serait souhaitable d'arreter le massacre le plus vite possible

  • psdi le lundi 7 oct 2013 à 19:29

    @gglafont : Euh, tu veux dire comment vont voter les 67,6% d'abstentionnistes . Euh, je suppose qu'ils vont voter PS. Tu ne veux quand même pas qu'on vote FN (pas possible), UMP pas vraiment impossible mais en préalable il faut virer Copé et toute sa clique, Fillon, Tout Petit, compris. On attend leur réponse.

  • gglafont le lundi 7 oct 2013 à 19:17

    Eh oui, c'est a cause de 2 millions de votes blanc que nous avons le plus mauvais gouvernement de la Veme république. Que va révéler le 2ème tour ?

  • psdi le lundi 7 oct 2013 à 18:33

    C'est fou comme en le disant différemment, on voit les choses autrement : L'abstention, premier parti du canton : En effet, 13 815 personnes ne se sont pas déplacées, soit 67,6 % des inscrits. Désolé.

  • psdi le lundi 7 oct 2013 à 18:32

    C'est fou comme en le disant différemment, on voit les choses autrement : ◾En voix, le FN ne progresse que peu. Si on regarde l'évolution du nombre de voix qui se sont portées sur le FN, il n'y a qu'une faible progression : en 2004, le candidat du Front national obtenait au 2e tour 2 654 voix. Il en a cette fois 2 717. Désolé.

  • frk987 le lundi 7 oct 2013 à 18:27

    exact Bignou, c'est la seule et unique raison. Mais trop complexe à comprendre pour les partis prétendus "républicains', j'adore cette appellation !!!!

  • psdi le lundi 7 oct 2013 à 18:26

    Mer_de, mais alors c'est l'abstention qui a gagné : A quelques mois des municipales, cette cantonale était scrutée à la loupe par les partis et les médias. Et nombre d'entre eux ont réagi en évoquant une poussée importante du FN. Pourtant, il est possible de lire autrement cette élection, et de constater que c'est avant tout l'abstention qui bénéficie au Front national.

  • psdi le lundi 7 oct 2013 à 18:24

    Là, je n'ai aucun doute : Le profil qui réunit les principales caractéristiques associées à un possible vote FN est le suivant : être ouvrier , employé, ou avoir des revenus inférieurs à 1 000 euros mensuels (respectivement 35%, 35% et 32% d’entre eux se déclarent potentiellement électeurs du FN aux prochaines municipales), avoir un niveau d’études inférieur au baccalauréat (30%), et habiter une commune rurale (31% des habitants de communes rurales de moins de 2 000 habitants )

  • dupon666 le lundi 7 oct 2013 à 17:49

    de toute façon quoi qu'il arrive,meme si le FN ne fait pas d'etincelles,un parti est definitivement rayé de la carte...le Ps et ses nullissimes dirigeants comme le desir que personne ne desire vraiment et qui à lui seul fait fuir 50% des sympathisants

  • psdi le lundi 7 oct 2013 à 17:00

    @bignou56 : "normal que le FN monte avec l'augmentation de l'immigration parasite". Euh, et moi qui croyais que c'était une transfert et vase communiquant entre l'UMP et le FN. On m'aurait trompé alors?. Pourtant j'ai vu des dissidents FN qui demandent de voter UMP , etc, etc.