Cantines : un système identifiant les mauvais payeurs fait polémique

le
0
Le maire de Ruffec, en Charente, va modifier un système d'écran numérique dans les cantines de la communauté de communes. Il permettait d'identifier les familles en retard de paiement au moyen d'oursons de couleurs.

A priori, afficher des noms d'enfants à côté d'oursons de couleurs n'a rien de terrible. Mais dans la communauté de communes de Ruffec, en Charente, ce moyen était utilisé pour rappeler leurs éventuels retards de paiement aux mauvaix payeurs des cantines scolaires. Couleur verte pour les «bons payeurs», bleue pour les «moyens» et rouge pour les «mauvais». Bernard Charbonneau, le maire de Ruffec, une ville de 5000 habitants, se défend pourtant d'avoir voulu stigmatiser les enfants comme l'affirment aujourd'hui certains parents d'élèves. Son objectif était seulement de faire face à des «impayés qui atteignaient 56.000 euros».

Pourtant convaincu de l'utilité de ce moyen de pression, «voté à l'unanimité des délégués communautaires», le maire de Ruffec a dû faire machine arrière devant l'indignation qu'il a suscitée. «Je veux bien admettre que ce ne soit pas très heureux. On va mettre une couleur uniforme, ce sera réglé», a-t-il déclaré.

Alors que ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant