Cannes : festival de crasses à l'UMP

le
0
Michelle Tabarot est proche de Jean-François Copé.
Michelle Tabarot est proche de Jean-François Copé.

"Il va y avoir du sang sur les mûrs", prévient Bernard Brochand. Le maire de Cannes, qui sera lui-même numéro trois sur la liste, ne digère toujours pas la décision de la commission d'investiture de l'UMP qui a refusé de trancher entre son actuel adjoint David Lisnard, protégé du filloniste président du conseil général des Alpes-Maritime, Éric Ciotti, et Philippe Tabarot, frère de Michelle Tabarot, la maire du Cannet qui est également secrétaire générale de l'UMP et très proche de Jean-François Copé. Une investiture qui s'est déroulée dans un climat particulièrement tendu - des témoins auraient entendu des hurlements à travers la porte - et qui a, comme lors de chaque désaccord entre les deux camps de l'UMP, abouti à une non-décision pour préserver le statu quo : il y aura deux candidats UMP dans ce fief acquis depuis longtemps à la droite.Du côté des instances nationales de l'UMP, on est fier du compromis. Et on réfute l'habituelle grille de lecture bipolaire. "Fillon et Copé se sont mis d'accord au téléphone", relate un cadre du parti qui rappelle que "les copéistes qui étaient majoritaires lors de la commission auraient pu investir Tabarot". "Si on donne l'investiture à Lisnard, ça ne sert à rien d'avoir une commission d'investiture. Il faut laisser les Cannois décider", poursuit-il."Pratiques mafieuses"De son côté, David Lisnard refuse également de voir dans cette décision les réminiscences des déchirements parisiens qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant