Cannes, 60 ans de scandales

le
0
Des clichés osés de Robert Mitchum aux manifestations d'intermittents du spectacle, en passant par l'intervention des CRS en 1973, le Festival de Cannes a connu de nombreux débordements depuis sa création.

Le Festival de Cannes a connu plusieurs scandales au fil de ses 64 années d'existence. Retour sur ces évènements qui ont marqué la Croisette.

•1954 : les clichés de Robert Mitchum. L'acteur américain serre dans ses bras une starlette britannique aux seins nus lors d'une séance photo. Des photographies osées de son geste déclenchent alors une polémique. La pin-up, Simone Silva, est expulsée de Cannes et harcelée par les ligues de vertu. Elle se suicidera trois ans plus tard.

• 1956 : le documentaire d'Alain Resnais. Le documentaire sur les camps de concentration, Nuit et brouillard, d'Alain Resnais est retiré de la sélection du Festival de Cannes sur l'insistance de la délégation allemande. En 1959, un autre film d'Alain Resnais, Hiroshima mon amour, est retiré de la sélection à la demande cette fois des Américains.

• 1960 : L'avventura d'Antonioni. Cette année-là, des rixes opposent les spectateurs conquis ou hostiles au récit déconstruit de L'avventura du réa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant