Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz, l'enfant terrible du cinéma français

le
0

Connu pour son franc-parler, Mathieu Kassovitz a plusieurs fois réglé ses comptes avec le cinéma français et le Festival de Cannes. Révélé sur la Croisette en 1995 avec son film choc "La Haine", il mène depuis sa carrière plutôt devant que derrière la caméra. Louise Dupont a rencontré le réalisateur et acteur qui est cette année en compétition avec le film "Happy End", de Michael Haneke.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant