Cannabis : un débat qui divise régulièrement les socialistes

le
0

Les polémiques sur la dépénalisation du cannabis, la contraventionnalisation ou la libéralisation des drogues dites douces, met à mal la cohérence politique des socialistes.

C'est le type même de sujet que le PS redoute. La dépénalisation du cannabis met à mal la cohérence politique des socialistes, saisis par la crainte de passer pour «laxistes». Pourtant, tel ministre ou tel député relance régulièrement «le débat sur le débat», généralement clos rapidement par les instances du parti ou la tête de l'exécutif. Cécile Duflot avait rappelé dès son entrée au gouvernement sa position pro dépénalisation. Jean-Marc Ayrault la contredit quelques heures après en affirmant que la dépénalisation «n'est pas à l'ordre du jour». Vincent Peillon, à l'automne 2012 s'était lui dit favorable «à l'ouverture d'un débat» sur la dépénalisation. Ce qui lui avait attiré les foudres élyséennes.

Mais les polémiques sur la dépénalisation, la contraventionnalisation ou la libéral...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant