Cannabis : la tentation de la dépénalisation

le
1
La garde des Sceaux, Christiane Taubira, envisage d'assouplir la législation sur le cannabis. Selon elle, la «prudence» en la matière «confinerait à la lâcheté».

L'idée court. Elle a émaillé le rapport Nadal sur la refondation du rôle du procureur, elle est au centre de la modernisation de la justice que veut Christiane Taubira. L'idée d'adoucir la règle pénale pour les consommateurs de cannabis revient depuis quelques jours sur le devant de la scène. La semaine dernière, ouvrant à la Chancellerie les travaux sur la «justice du XXIe siècle», la garde des Sceaux n'a pas hésité à dire que «la prudence de certains sur ce dossier confinait à la lâcheté». «Si le sujet monte durant les travaux du mois de janvier sur la modernisation de la justice, il y a de grandes chances d'avoir dans leur sillage une proposition de loi d'origine parlementaire», affirme sans détour un proche du dossier.

On savait la ministre réservée sur le système actuel, encadré par la loi ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 5 déc 2013 à 10:36

    Quand on ne peut pas empêcher qq chose…il faut le libéraliser pour en reprendre le contrôle par l’Etat, et assumer un fait accompli…Et c’est malheureusement ce que nous nous refusons de faire depuis de nombreuses années…C’est un fiasco complet, qui ne fera qu’empirer…jusqu’où ?...ATTENTION, Messieurs les politicards mafieux…la bête de Guillotin gronde et tire sur ses chaînes, du fonds de son corridor, et elle ne fera pas de quartier ?!...