Cannabis en pharmacie : «Une aberration»

le
0
La polémique sur la dépénalisation du cannabis se poursuit. Vendredi, Jean-Michel Baylet, le président du parti radical de gauche, a proposé sa mise en vente en pharmacie. Le Figaro a demandé leur avis aux professionnels.

«Si vous me proposez de peser et de vendre des barrettes de cannabis en pharmacie, je ne serai pas d'accord», prévient d'emblée Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). Ceci étant dit, quand on lui soumet la proposition, réitérée vendredi par Jean-Michel Baylet, d'autoriser la vente du psychotrope dans les officines, le professionnel de santé ne bondit pas. «Si le cannabis obtenait le statut de médicament et était prescrit, sur ordonnance, à des fins thérapeutiques, nous n'aurions pas de raison de refuser de le délivrer».

N'y aurait-il pas un paradoxe à fournir aux patients qui entrent dans leur pharmacie une drogue, même dite douce? «Nous délivrons déjà, sur ordonnance, des substituts de synthèse à l'héroïne. Nous distribuons par ailleurs, gratuitement, des seringues aux toxicomanes pour leur éviter de se contaminer par des virus comme le VIH», fait valoir le président du FSPF. «Si, en raison de rét

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant