Cannabis : des enseignants ouverts au débat

le
0
Le vice-président du Syndicat national des lycées et collèges, Albert-Jean Mougin, salue la prise de position de Vincent Peillon en faveur d'un débat sur la dépénalisation.

Le débat est lancé dans l'Éducation nationale. Interrogé dimanche sur France Inter à propos de l'affaire de blanchiment d'argent impliquant une élue écologiste parisienne, le ministre de l'Éducation, Vincent Peillon, s'est prononcé pour un débat sur la dépénalisation du cannabis.

«Je vois maintenant quasiment tous les soirs sur nos chaînes de télévision des reportages pour montrer les trafics illicites de nos banlieues et le danger dans lequel vivent nos concitoyens, y compris les enfants des écoles.» «On peut lutter par les moyens de la répression, je suis absolument pour, mais en même temps je vois que les résultats ne sont pas très efficaces», a-t-il poursuivi.

Si la prise de position venant d'un «ministre en charge de l'école de nos enfants» étonne Jean-François Copé, la communauté éducative semble, de son côté, ouverte au débat. «C'est une manière de reconnaître que les problèmes que connaissent nos établissements scolaires sont largement lié

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant