Cannabis : comment la police judiciaire mène la traque

le
0
INFOGRAPHIE - Internet permet à la police de retrouver des trafiquants qui achètent leur matériel sur des sites spécialisés.

Les Pays-Bas n'en sont pas à une contradiction près. Ils exportent sans complexe leurs graines de chanvre... tout en diffusant leurs techniques d'enquête pour débusquer les centres de production cannabique. À la Direction centrale de la police judiciaire, à Nanterre (Hauts-de-Seine), le savoir-faire des agents des Stups fera bientôt l'objet d'une large diffusion au sein des commissariats et des gendarmeries, sous la forme d'un «Guide de l'enquêteur sur la culture de cannabis en intérieur». Histoire de diffuser aux «collègues» les bons réflexes. C'est que cette culture laisse une «signature».

La plante réclame entre 20 et 28°C pour pousser, et de l'eau à profusion. Pour la débusquer, l'idéal est de disposer en hiver d'un hélicoptère avec caméra infrarouge. Il saura détecter les entrepôts étrangement chauffés, alors qu'ils sont censés être désaffectés ou contenir des produits froids, comme du bois ou du ciment. La police peut également éplucher les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant