Canicule : comment détecter un coup de chaud

le , mis à jour à 11:13
1
Canicule : comment détecter un coup de chaud
Canicule : comment détecter un coup de chaud

Vous éprouvez une bouffée de sueur à peine votre verre d'eau avalé ? Vous n'avez pas uriné depuis plus de trois heures ? Méfiance ! Vous êtes peut-être victime d'un coup de chaleur. « C'est une augmentation déraisonnable de la température centrale du corps — normalement stable autour de 37,2  oC — liée à un dérèglement du thermostat au niveau de l'hypothalamus, dans le cerveau », explique le professeur Jean-Louis San Marco, auteur de « Canicule et froid hivernal : Comment se protéger ? » (Ed. du Rocher). Les plus exposés restent les nourrissons et les personnes âgées qui ne ressentent pas la soif et se déshydratent plus vite. Les patients souffrant de maladies cardio-vasculaires, les diabétiques et les personnes sous psychotropes ou bêtabloquants doivent également se montrer vigilants.

 

« Mais, quand le thermomètre s'emballe, n'importe qui peut en être victime », rappelle le professeur. La forme la plus courante et la moins grave de l'hyperthermie est l'insolation, liée à une exposition prolongée au soleil. A la clé : nausées, maux de tête, sensation de chaleur, étourdissements. Dans les cas les plus sérieux, des troubles de la conscience, comme des délires ou des pertes de connaissance, peuvent même apparaître et entraîner parfois un coma. Pour éviter d'en arriver là, mieux vaut donc prendre des mesures de prévention.

 

« Il vaut mieux ne pas attendre que les premiers signes d'alarme se manifestent pour réagir », met en garde le docteur Gérald Kierzek, urgentiste au service mobile d'urgence et de réanimation (Smur) de l'Hôtel-Dieu à Paris. Ses conseils ? Privilégier les endroits frais, tels que les cinémas ou les supermarchés. On peut aussi installer un ventilateur avec un drap mouillé devant pour aider la chaleur à s'évacuer. « Evitez les efforts physiques, mouillez-vous les bras et les avant-bras et buvez régulièrement et en petites quantités, énumère-t-il. De ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nanard83 il y a 4 mois

    Pas besoin de 10 ans d'études de médecine pour sortir ces conseils !!