Caniard: «La hausse des taxes se répercutera sur les tarifs des contrats»

le
0
INTERVIEW . Étienne Caniard est président la Mutualité française, qui regroupe 500 mutuelles représentant 38 millions de personnes.

LE FIGARO. - Le PLFSS arrive à l'Assemblée. Que pensez-vous du traitement qu'il vous réserve?

Étienne CANIARD. - Nous sommes dans l'incompréhension. Nous avons le sentiment d'un décalage entre les intentions affichées par le président Hollande et son gouvernement et les mesures ponctuelles qui ne sont pas à la hauteur des enjeux. Le rééquilibrage des moyens entre la médecine de ville et l'hôpital, par exemple, prendrait des centaines d'années au rythme suivi par le budget 2014 de la Sécu. Le PLFSS ne sonne pas non plus l'heure de la pause fiscale pour les mutuelles. C'est même tout le contraire! En dix ans, nous avons assisté à une aggravation considérable de la taxation pour notre secteur, puisque nous sommes passés de 1,75 % à 13,27 %. Ces taxes représentaient 5 euros par adhérent en 2001, et 76 euros ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant