Candriam est optimiste sur les actions européennes pour les actions européennes

le
0

(AOF) - Ce n'est plus qu'une question de jours avant que les investisseurs reviennent massivement sur les actifs européens, assure Geoffroy Goenen, Directeur de la gestion Actions européennes fondamentale chez Candriam. Un délai qui correspond à celui qui nous sépare des élections françaises : une fois cet obstacle franchi, les actions européennes pourront faire valoir leur attractivité "historique" soutenue par des fondamentaux macroéconomiques et microéconomiques solides.

"Les indices PMI Européens, qu'ils soient à l'échelle de la zone ou de la France ou l'Allemagne, qu'ils portent sur les services ou l'industrie, sont favorables aux actions européennes. Les flux de nouvelles sont extrêmement positifs, comme la création d'emplois, l'accélération de la croissance, et même - phénomène encore impensable il y a deux ans - un retour de l'inflation vers la normale", détaille Geoffroy Goenen, Directeur de la gestion Actions européennes fondamentale chez Candriam.

Ce dernier ajoute : "La croissance des bénéfices des entreprises a actuellement une source différente selon qu'elle s'opère en Europe ou aux Etats-Unis. La hausse des EPS américains vient en grande partie d'un effort de réduction des coûts et des programmes de rachat d'actions, tandis que son pendant européen provient du dynamisme du chiffre d'affaires des entreprises".

Enfin, les écarts de valorisation entre les deux côtés de l'Atlantique sont favorables aux actifs européens.

L'un des enjeux pour les investisseurs désireux de se repositionner sur les actions européennes est de trouver la bonne fenêtre, avant le "squeeze", note Geoffroy Goenen (Candriam). Ce phénomène consiste en un effet goulot lié à l'afflux soudain de liquidités sur un marché étroit qui tend à démultiplier le potentiel de hausse.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant