Candriam a légèrement réduit son exposition aux marchés émergents

le
0

(AOF) - Dans ses perspectives d'élections américaines, Candriam estime qu'une victoire d'Hillary Clinton, combinée à un Congrès partagé entre les deux grands partis, est le résultat le plus probable. Dans ce cas, le gestionnaire d'actifs s'attend à ce que son scénario de base s'applique, car Hillary Clinton fera face à de nombreuses difficultés pour former un consensus qui puisse faire adopter par les deux partis les principales mesures de son agenda politique.

Une victoire d'Hillary Clinton avec un Congrès partagé déclenchera un certain soulagement et aura un impact positif sur les marchés mondiaux, notamment suite à une hausse graduelle des rendements obligataires US, tenant compte des mesures politiques prises par le Congrès concernant une politique fiscale plus accommodante; une hausse (modérée) des prix pétroliers et une Réserve fédérale moins interventionniste, en ligne avec le scénario principal de Candriam; une hausse du peso mexicain, comme réaction à court terme après les incertitudes liées à l'élection; enfin une croissance des marchés mondiaux des actions avec un soulagement particulier pour les marchés émergents.

Néanmoins, si Donald Trump venait à être élu, l'évolution pourrait être bien différente. Donald Trump a prévu un grand plan d'investissement dans les infrastructures, ainsi que d'importantes mesures fiscales. Mais il est peu probable que le Congrès vote ces projets sans y apporter d'amendements, souligne Candriam.

Une élection de Donald Trump pourrait avoir un impact significatif à court terme sur l'environnement de marché, engendrant une période d'aversion au risque juste après les élections. La volatilité des marchés devrait restée élevée tant que les priorités législatives du président Trump ne sont pas gravées dans le marbre.

Récemment, Candriam a légèrement réduit son exposition aux marchés émergents, tant envers les actions que les obligations, car la société pense que cette classe d'actifs est plus sensible à l'élection de Donald Trump. Candriam maintient néanmoins une surpondération importante, les marchés émergents demeurant notre principale conviction pour les prochains mois.

"Nous avons également couvert partiellement notre exposition aux actions européennes dans nos fonds traditionnels et dans nos fonds à stratégies ciblées via un contrôle des risques à la baisse", conclut Candriam.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant