Candidature UMP à la présidentielle : Juppé voudrait avancer la primaire

le
5
Candidature UMP à la présidentielle : Juppé voudrait avancer la primaire
Candidature UMP à la présidentielle : Juppé voudrait avancer la primaire

L'ex Premier ministre UMP Alain Juppé a estimé dimanche que la question d'avancer à «début 2016» la primaire de son parti en vue de la désignation du candidat à la présidentielle de 2017 se posait. «C'est une question, si on considère» que les compétitions entre les différents candidats UMP pour 2017 «pourrissent l'atmosphère», a dit M. Juppé, invité du «Grand jury» RTL/LCI/LeFigaro. Peut-être faut-il «avancer la primaire et la faire début 2016 plutôt que fin 2016», a-t-il ajouté.

L'ex Premier ministre, qui laisse planer le doute sur son intention de concourir à cette primaire, a énuméré de nouveau quels étaient les axes sur lesquels son parti devait travailler. En premier lieu «l'Europe», car «il faut convaincre les Français que c'est un enjeu fondamental», ensuite «comment rétablir la confiance entre les Français et les entreprises», «rétablir de la confiance dans le sens de la responsabilité dans notre système social», et enfin «répondre à l'anxiété des Français» sur la «pérennité du pays». «Il faut, a-t-il poursuivi, qu'on leur parle des atouts de la France», et «au delà de la conjoncture, convaincre que sur le long terme la France est un grand pays».

Le rapprochement de l'UDI avec le MoDem «pourrait être un problème»

Alain Juppé a estimé par ailleurs que le rapprochement annoncé de l'UDI avec le MoDem «pourrait être un problème» pour l'UMP, si celui-ci «se faisait prendre en sandwich entre un centre de plus en plus fort et une partie de notre électorat siphonné par le Front national». A ce propos, il a dit «ne pas aimer beaucoup la formule de la droite décomplexée» prônée par le président de l'UMP, Jean-François Copé. «C'est vrai qu'on a décomplexé une partie de nos électeurs, ils n'ont plus de complexes pour aller au Front national».

«Je pense, a-t-il dit, qu'il faut plutôt affirmer ce que nous sommes et affirmer nos convictions et nos valeurs. Faisons en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bledar le lundi 28 oct 2013 à 17:52

    Juppe il a pas été condamne celui la ?

  • M9035148 le lundi 28 oct 2013 à 08:57

    Je l'invite à aller travailler dans le privé. Tous ces hommes politiques sont déphasés.....

  • M6695204 le lundi 28 oct 2013 à 08:41

    Je suis pour un soutien massif à A.JUPPE qui quoi qu'on en dise n'a pas démérité.Il incarne le mieux l’apaisement le temps et l'action réfléchie à des années lumière du bo rdel auquel ont assiste actuellement.

  • M156470 le lundi 28 oct 2013 à 07:24

    FITTOTO -- Bravo Juppé la véritable chance pour notre Pays d'une alternance qui sortirait enfin la France de l'ornière creusée par les Gvt actuel !!!

  • nayara10 le lundi 28 oct 2013 à 00:16

    Cela ne sert à rien puisqu'ils seront tous virés...