Candidate à l'Unesco, la Palestine craint le blocage

le
0
Les Occidentaux veulent éviter une adhésion des Palestiniens à l'agence.

Lundi, la Conférence générale de l'Unesco devrait reprendre ses débats autour de l'épineuse question de l'adhésion de la Palestine. Début octobre, le conseil exécutif de l'agence onusienne spécialisée dans la culture et l'éducation avait approuvé à une large majorité une recommandation, à l'initiative des pays arabes, en vue d'attribuer à la Palestine le statut de membre à part entière.

Mais, depuis, les pressions occidentales ont redoublé pour s'opposer à cette requête, lors d'un vote, qui doit intervenir d'ici au 10 novembre au siège de l'agence à Paris. «Nous subissons même des pressions pour qu'il n'y ait pas de vote», affirme un ambassadeur arabe, qui tient à l'anonymat. «Les pays occidentaux nous proposent que ce scrutin soit reporté d'un ou deux ans dans le cadre d'une conférence générale extraordinaire», ajoute ce diplomate.

Dès le début, les États-Unis et plusieurs pays européens, dont la France, ont recommandé au bloc arabe d'attendre l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant