Candia se bat pour sa survie

le
0
Le numéro un du lait, qui a annoncé un plan social, veut remettre sa marque sur le devant de la scène.

C'est le pari de la dernière chance pour Candia, numéro un du lait de consommation en France, qui se débat pour retrouver son lustre d'antan. Cette filiale du groupe coopératif Sodiaal (4,4 milliards de chiffre d'affaires) a présenté au début du mois un projet de restructuration industrielle prévoyant la fermeture de trois de ses huit usines (Lude, Saint-Yorre, Villefranche-sur-Saône) et la suppression de 313 emplois sur 1 465. Il vient d'engager la concertation avec les syndicats de l'entreprise.

«L'enjeu, c'est la survie de Candia et son avenir au sein de Sodiaal, confie Maxime Vandoni, directeur général de Candia, qui prévoit de terminer l'année avec une perte opérationnelle de 26 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 1,2 milliard. En regroupant la production autour de cinq sites, l'objectif est de remettre en marche Can...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant