Cancer du sein : la prévention passe aussi par l'alimentation

le
0
L'alcool, les aliments d'index glycémique élevé, et les acides gras trans sont mis en cause dans l'apparition des tumeurs.

Peut-on pré­venir le cancer du sein par l'alimentation ? Cette question, à laquelle un colloque, sous l'égide de l'EHESP (l'Ecole de santé publique), est consacré début octobre à Rennes, se pose car les arguments scientifiques attribuant un rôle à l'alimentation dans ce cancer sont de plus en plus nombreux.

Pour le Pr Philippe Bougnoux, cancérologue (CHRU Tours), «il faut toujours garder en tête que le cancer est une maladie des gènes, que l'alimentation ne donne pas le cancer. Le cancer du sein est hétérogène. L'alimentation semble jouer peu de rôle dans celui de la femme jeune, souvent à prédisposition génétique. Le cancer du sein de la femme mûre est très différent. L'âge est le premier facteur de risque de ce cancer, 25 fois plus fréquent à 75 ans qu'à 50, mais l'alimentation, l'environnement au sens large, vont modifier l'expression de cette maladie due à l'accumulation d'altérations génétiques, en accélérant ou au contraire en freinant sa crois

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant