Cancer du côlon: peut-on prédire le risque ?

le
0
AVIS D'EXPERTS - Catherine Séva, directrice de recherche Inserm, et Audrey Ferrand, chercheuse à l'Inserm, nous répondent.

Depuis que nous avons mis au point à l'Inserm un test prédictif du risque de cancer colorectal chez les patients ayant des polypes hyperplasiques, il est possible de prédire un tel risque. Ce test consiste à distinguer les polypes «inoffensifs» de ceux qui pourraient donner des lésions précancéreuses. Jusqu'à présent, rien ne permettait d'identifier, dans cette catégorie de polypes la plus fréquemment observée lors des coloscopies, le sous-groupe de polypes qui pouvait avoir un potentiel malin.

Polypes hyperplasiques

Nous avons donc étudié de plus près les polypes hyperplasiques, longtemps considérés comme des lésions bénignes, pour lesquelles aucun suivi n'est recommandé à ce jour pour le patient.

Pour mettre au point ce test prédictif, nous avons réalisé une étude clinique rétrospective sur dix ans, au cours de laquelle nous avons analysé dans les polypes hyperplasiques de 74 patients la présence d'une protéine particulière, la progastrine. Déjà connue

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant