Cancer : ces patients «dans le brouillard»

le
0
La médecine s'intéresse de plus en plus aux troubles cognitifs qui touchent temporairement certaines personnes traitées pour un cancer.

Le nom d'un ami proche tout à coup introuvable, des clés rangées dans le frigidaire, une virée au supermarché dont on revient les mains vides malgré une liste fournie: nombreuses sont les personnes atteintes d'un cancer qui ont connu ces situations inattendues et déstabilisantes. Ces symptômes temporaires - ils disparaissent généralement dans les 12 à 18 mois suivant l'arrêt du traitement - sont appelés par les spécialistes «brouillard cognitif» en reflet de l'effet désagréable de cerveau embrumé qu'ils produisent sur les patients. S'ils ne font l'objet d'attention de la part des experts médicaux que depuis quelques années, des recherches récentes font percer l'espoir d'améliorer l'accompagnement des patients souvent effrayés par cet effet secondaire peu connu.

Lors du congrès international de radiologie qui s'est tenu ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant