Canberra met en garde Djakarta des suites d'éventuelles exécutions

le
0

SYDNEY, 19 janvier (Reuters) - L'Australie pourrait rappeler son ambassadeur en poste à Djakarta si l'Indonésie exécute deux ressortissants australiens reconnus coupables de trafic de drogue, a déclaré lundi la ministre des Affaires étrangères Julie Bishop. Le Brésil et les Pays-Bas ont rappelé leur ambassadeur au cours du week-end en Indonésie après que le pays a passé outre leurs appels à la clémence et exécuté six prisonniers coupables d'avoir enfreint la loi sur les drogues. ID:nL6N0UX00N L'Australie a multiplié les appels à la clémence pour deux membres d'une bande connue sous le nom des "Neuf de Bali", arrêtés en 2005 pour trafic d'héroïne, mais Julia Bishop a précisé que Djakarta avait fait jusqu'ici la sourde oreille. Priée de dire si le gouvernement australien suivrait les exemples brésilien et néerlandais en cas d'exécution de ses ressortissants, la ministre des Affaires étrangères a dit ne pas exclure une telle possibilité. "Je ne (...) m'étendrai pas sur ce qui pourrait se passer si le gouvernement indonésien met en oeuyre sa menace d'exécuter des australiens (...)", a-t-elle dit. Les cinq étrangers exécutés au cours du week-end en Indonésie étaient originaires du Nigeria, du Malawi, du Vietnam, des Pays-Bas et du Brésil. L'Indonésie, qui a renoué avec les exécutions en 2013 après une suspension de cinq ans, s'est dotée d'une des législations les plus dures au monde en matière de répression du trafic de drogue. Les relations entre l'Australie et l'Indonésie sont depuis longtemps émaillées de tensions, ce qui complique périodiquement la coopération entre les deux pays. L'Australie et l'Indonésie n'ont ainsi repris leur coopération en matière de lutte contre l'immigration clandestine qu'en août après que cette dernière a été suspendue pendant des mois en raison des soupçons d'espionnage de responsables indonésiens par les services australiens. (Matt Siegel, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant