Canaries : l'invasion des serpents-rois albinos de Californie

le
0
Canaries : l'invasion des serpents-rois albinos de Californie
Canaries : l'invasion des serpents-rois albinos de Californie

Voilà un appel à l'aide peu commun. Aux prises avec une invasion de serpents-roi albinos qui menacent d'éradiquer une espèce rare de lézards, les îles espagnoles des Canaries ont fait appel aux experts internationaux qu'ils reçoivent jeudi et vendredi lors d'un séminaire de spécialistes.

L'île de Grande Canarie, la plus grande de l'archipel des Canaries, a déjà éliminé des milliers de serpents-roi de Californie, qui se sont multipliés après leur introduction comme animal de compagnie dans l'île, grâce à un climat favorable. Un bébé serpent-albinos coûte 50 ? sur les sites spécialisées. 

Ces petits serpents, qui peuvent être de différentes couleurs et d'une taille maximum de 1,8 mètre, sont en grande majorité de type albinos sur l'île, blanc avec des rayures jaune clair et des yeux roses.

Animal de compagnie très prisé aux États-Unis, le serpent-roi albinos est inoffensif pour l'homme mais il est dangereux pour d'autres espèces et menace le lézard géant de Grande Canarie, explique  l'écologiste Ramon Gallo, responsable de la campagne contre la prolifération de l'animal.

Le lézard géant de Grande Canarie «est une espèce unique et si les serpents s'étendent sur toute l'île, il mettront en danger cette espèce», s'alarme-t-il.

«Il s'agit de sauver la biodiversité des Canaries, qui est l'un des plus grands biens que possède les Canaries pour le monde. Les Canaries sont un laboratoire biologique et les serpents menacent l'une des plus importantes espèces» de l'archipel, affirme-t-il.

VIDEO. Lézards géants des Canaries

Selon Ramon Gallo, qui a obtenu des fonds américains en 2011 pour sa campagne, environ 2.000 de ces petits reptiles ont été tués depuis 2007 par des gardes forestiers, des particuliers, ou encore des faucons et des chiens entraînés.

Mais ils seraient encore nombreux. Au point que des experts internationaux, dont des spécialistes américains des serpents, se pencheront sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant