Canal Saint-Martin: la remise en eau a commencé, la navigation reprendra lundi

le
2
La mise en chômage du canal en janvier a permis de mettre au jour des milliers de canettes et de bouteilles vides, mais aussi des dizaines de vélos, quelques motos, une épée, et au moins deux armes à feu. (PATRICK KOVARIK / AFP)
La mise en chômage du canal en janvier a permis de mettre au jour des milliers de canettes et de bouteilles vides, mais aussi des dizaines de vélos, quelques motos, une épée, et au moins deux armes à feu. (PATRICK KOVARIK / AFP)

(AFP) - La remise en eau du canal Saint-Martin a commencé jeudi après-midi à Paris et la navigation reprendra lundi, après une période de nettoyage et de travaux d'entretien entamée début janvier.

Présente pour l'occasion, Célia Blauel, adjointe à la Mairie de Paris chargée de l'environnement a exprimé sa satisfaction, soulignant que "le chantier s'est déroulé exactement comme prévu, tant en ce qui concerne le nettoyage que la consolidation, et les délais ont été tenus".

"C'était trois mois à marche forcée", sourit Julien Gaidot, responsable des opérations de chômage, qui a détaillé sous une pluie battante le dispositif mis en place au cours de l'hiver : 10 millions d'euros investis, quatre chantiers simultanés, 7.000 tonnes de sédiment extraits, et jusqu'à 80 ouvriers à l'oeuvre simultanément.

"Nous avons eu quelques surprises", poursuit-il, juché sur la passerelle du bassin de la Villette, "certaines écluses datent de 1863 et nécessitaient des réglages assez fins, particulièrement en ce qui concerne l'étanchéité des joints".

En contrebas, c'est justement un problème d'étanchéité qui retarde l'ouverture des vannes. Une heure et quelques derniers réglages plus tard, les ventelles déversent enfin l'eau dans le premier bassin. Celui-ci sera rempli jeudi soir, mais la remise en eau de l'intégralité du canal durera tout le week-end. La reprise de la navigation est prévue lundi.

La mise en chômage du canal en janvier a permis de mettre au jour des milliers de canettes et de bouteilles vides, mais aussi des dizaines de vélos, quelques motos, une épée, et au moins deux armes à feu. Pour Rémi Feraud, maire du 10e arrondissement, "cela montre que le canal est insuffisamment respecté, on ne peut pas s'en servir comme d'une poubelle, il y a encore de la sensibilisation à faire". Et ce d'autant plus que le canal a vocation à devenir "de plus en plus un lieu de vie pour les Parisiens", souligne Célia Blauel.

Pour ce faire, la mairie de Paris prévoit de poursuivre son action autour du canal Saint-Martin. Prochaine étape : "se concentrer sur le bassin de la Villette, afin d'y créer un espace de baignade", affirme François Dagnaud, maire du 19e arrondissement. La baignade dans les eaux de la Seine, vieux serpent de mer ? L'élu du 19e l'assure : "ce n'est pas une promesse à la Jacques Chirac".

En 1988, le maire de Paris avait promis de se baigner dans la Seine "devant témoins". Une promesse à ce jour non tenue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • immodest il y a 8 mois

    Qui veut voir le maire de Paris en maillot ? Pas moi

  • brun3686 il y a 8 mois

    se moquer d'un papi de 84 ans, la grande classe M. Dagnaud