Canal + met le CSA dans l'embarras

le
0
Après la prise de contrôle par la chaîne cryptée de Direct 8 et Direct Star du groupe Bolloré, Alain Weill, PDG de NextRadioTV, menace de vendre son groupe. Il a déjà eu des propositions d'un allemand.

Le rachat de Direct 8 et Direct Star, les chaînes de Vincent Bolloré par le groupe Canal + provoquent une onde choc sans précédent auprès des acteurs des médias. Tous en appellent au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) et reprochent la lenteur de l'organisme de régulation à prendre position sur le devenir de la télévision numérique terrestre.

Les marchés financiers ont été plus prompts à réagir. En effet, TF1 qui a axé toute sa stratégie sur l'opposition farouche à une chaîne gratuite développée par Canal + - Canal 20 - a perdu 7,2 % vendredi en Bourse. De même, le titre M6 a dégringolé de 6,51 %. A l'inverse Bolloré a gagné 3,37 %, les analystes saluant sa bonne affaire financière. Enfin, les titres NRJ (+0,7 %) et NextRadioTV (-0,39 %) se sont bien tenus, le marché misant sur la vente de leurs actifs de télévision.

Coté opérateur, TF1 s'est muré dans le silence. M6, en revanche n'a pas manqué de rappeler qu'il avait joué dès 2005 les

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant