Canada : le grand écart de François Hollande

le
0
François Hollande et le Premier ministre canadien Stephen Harper, le 2 novembre.
François Hollande et le Premier ministre canadien Stephen Harper, le 2 novembre.

Le président François Hollande doit réaffirmer lundi au Parlement d'Ottawa l'importance de l'engagement des forces de la coalition internationale contre le groupe État islamique et plaider pour l'environnement. Juste avant son intervention devant les députés et sénateurs canadiens, le chef de l'État a déposé une gerbe au monument aux morts d'Ottawa, là où a été tué, fin octobre, un militaire, avant que son agresseur soit abattu dans le Parlement. Deux jours plus tôt, c'est un autre militaire qui avait été victime d'un apprenti djihadiste au Québec. François Hollande et le Premier ministre Stephen Harper avaient abordé dimanche la situation en Irak et en Syrie, le jour même où le Canada a effectué ses premières frappes en Irak contre des positions du groupe EI. Stephen Harper a parlé à François Hollande du "choc pour le Canada du double attentat terroriste", justifiant la participation à la coalition conduite par les États-Unis afin de "combattre le terrorisme tous ensemble", a confié une source française. "Je viens à un moment où des actes tragiques se sont produits au Canada et je voulais exprimer la solidarité et l'amitié de la France dans ces circonstances", avait d'ailleurs déclaré le président Hollande à son arrivée dimanche.Grand écart Après son intervention au Parlement, François Hollande doit promouvoir les entreprises françaises au cours d'un déjeuner avec des chefs d'entreprise, avec au menu le récent accord de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant